Manque d’infirmiers : Pas seulement une question de nombre insuffisant d’étudiants

Publié le: 23 novembre 2017

Pour chaque infirmier à la recherche d'un emploi, il existe aujourd'hui deux postes vacants disponibles. Ce métier en pénurie souffre d'un manque de personnel. Les hôpitaux s'agrandissent, le vieillissement se fait ressentir et les nouveaux étudiants ne se présentent pas en masse sur le marché du travail. Selon le directeur de la cellule Public et Social-Profit chez Select HR, William de Marbaix, la solution réside non seulement dans l'amélioration de l'image pour attirer de nouveaux étudiants, mais aussi dans une politique RH ajustée.

Depuis peu, William de Marbaix travaille au niveau Public & Social-Profit, une nouvelle cellule chez Select HR. En résumé, il cherche des candidats appropriés pour le secteur gouvernemental et le secteur de la santé. C'est surtout au sein de ce dernier qu'il ressent la pénurie de candidats. 'Il y a beaucoup plus de postes vacants que de candidats. Par exemple, un hôpital bruxellois recherche actuellement 300 infirmiers.' Selon lui, les causes du manque sont multiples. 'La base, bien sûr, c'est qu'il n'y a pas assez d'étudiants. Mais aussi la langue, le vieillissement et une politique RH moins moderne sont des sources de problèmes.'

PLUS DE LITS, MOINS D'INFIRMIERS

'Suite au vieillissement de la population, le nombre de lits augmente forcément et les maisons de soins et hôpitaux s'élargissent rapidement. D'ailleurs, beaucoup de bébé-boumeurs travaillent dans le secteur de la santé. Ils approchent l'âge de la retraite. C'est après tout un travail assez lourd.' Mais il ne faut pas jeter toutes ces années d'expérience à la poubelle. Cette connaissance peut être parfaitement utilisée dans un travail moins exigeant physiquement. 'Il y a aussi un déficit de cadres dans le secteur de la santé. Mais pour former une infirmière en chef, il faut entre autres changer la mentalité. Les entreprises modernes se concentrent déjà aujourd'hui sur des stratégies de rétention, ce qui arrive moins dans le secteur de la santé. Après tout, le changement coûte du temps et de l'argent. Mais investir dans le développement des gens est aussi très important.'

LE MEILLEUR EXPERT N'EST PAS SPÉCIALEMENT UN BON MANAGER

Diriger une équipe de 15 infirmiers n'est pas la même chose que de prendre soin des patients tous les jours. 'Demander à un infirmier de devenir tout à coup le chef de ses collègues ne marche pas.' Selon William de Marbaix, une grande partie du problème peut être résolue par la formation. 'Même le meilleur expert n'est pas d'office un bon manager. Il faut enseigner aux infirmiers des qualités de chef : une bonne communication, une gestion des relations avec des caractère difficiles, ....' Il y a une multitude de cours dans le secteur de la santé, mais ils se concentrent surtout sur des expériences pratiques. 'On préfère donner un cours sur le soin d'une blessure spécifique qu'un cours sur la communication ou leadership skills par exemple.'

DES INFIRMIÈRES ÉTRANGÈRES

Evidemment, recruter des infirmiers dans le reste d'Europe est une solution temporaire. Mais c'est une nécessité. 'Les postes vacants doivent être remplis et s'il n'y a pas assez de candidats ici, nous les cherchons à l'étranger.' Ce n'est évidemment pas une solution à long terme. 'Une infirmière espagnole soulage les symptômes de cette pénurie, mais cela ne peut pas résoudre le problème dans sa totalité. Si l'économie dans son pays d'origine s'améliore, elle repart et nous avons alors à nouveau un poste vacant.'

INFIRMIÈRES DE DUBAÏ EN BELGIQUE

Une infirmière espagnole qui veut travailler dans un hôpital bruxellois apprendra relativement plus vite le français qu'une infirmière néerlandophone. Le même principe est en vigueur de l'autre côté de la frontière linguistique : si une infirmière veut travailler dans un hôpital flamand, il faut qu'elle parle le néerlandais. Select HR développe actuellement un projet avec des candidats infirmiers venant des Philippines pour remplir les places vacantes ici en Belgique. 'Notre bureau à Dubaï présélectionne des candidats intéressés. S'ils sont prêts à déménager, nous leur offrons des cours de langue en néerlandais dans leur pays d'origine afin qu'ils puissent commencer immédiatement après leur arrivée ici.'

Tant qu'il y a un manque ici, on continuera à chercher des infirmiers à l'étranger. Mais tout le monde ne fonctionne pas de cette manière. 'Le manque des infirmiers ne peut pas être résolu en deux temps trois mouvements, mais une augmentation du nombre d'étudiants et le changement de politique RH pourraient remplir les vides dans le secteur.

ENVIE DE TRAVAILLER DANS LE SECTEUR DE LA SANTÉ ? JETEZ UN COUP D'ŒIL SUR CETTE PAGE.

Actuele blog artikelen

Plus de blogs