Pourquoi les consultants HR choisissent-ils Select ? Kevin, notre nouvelle recrue nous explique

Publié le: 8 février 2018

Le bureau d’Anvers est en pleine croissance. Un jeune ambitieux a commencé à la Klipperstraat début janvier : Kevin Van Endert. Il vient renforcer la Business Unit Technics. Kevin va composer avec sa collègue une équipe de profils techniques qu’il peut proposer aux entreprises. Nous lui avons demandé comment se sont déroulées ses premières semaines au bureau d’Anvers et ce qu’il pense de notre approche.

POURQUOI AVEZ-VOUS CHOISI SELECT ?

La consultance au sens de la sous-traitance de projets, ce n’était pas pour moi. J’ai travaillé pendant 1 an et neuf mois pour une entreprise très compétitive. C’était du pur « body shopping ». Vendre, et pousser, pousser, pousser les gens en permanence. Je voulais pouvoir redonner priorité à la qualité tout en restant dans le secteur des ressources humaines. La consultance en RH m’intéresse énormément et, ce que je préfère, c’est faire des entretiens aux candidats. Select me semblait donc la meilleure option.

COMMENT ÊTES-VOUS ARRIVÉ CHEZ SELECT ?

Via une offre d’emploi originale sur le site web ! J’ai pu passer un entretien avec Nahema, Office Manager. Le courant est passé directement et j’ai constaté qu’il y avait un plan d’approche clair chez Select. En outre, l’accent n’était pas mis sur la liste des tâches à accomplir, comme lors de mes autres entretiens d’embauche. Le principal était que la vision de Select soit claire et il se fait qu’elle correspondait bien à la mienne : le candidat avant tout.

L’ambiance familiale, la communication ouverte, la façon de mener les entretiens, tout cela était pour moi des incitants à opter pour Select. Après mon deuxième entretien, je suis rentré chez moi et j’ai dit à ma compagne : ‘Je serais vraiment déçu de ne pas pouvoir travailler chez Select.’

QUELLE EST LA PRINCIPALE DIFFÉRENCE AVEC VOTRE ANCIEN TRAVAIL ?

Je travaillais à partir de l’offre d’emploi, pas à partir du candidat. Et tout devait aller vite, vite, vite. Les entretiens duraient 20 minutes et ne s’écartaient pas de questions du type : « Savez-vous dessiner avec Tekla ? Aimez-vous cela ? Quand êtes-vous disponible ? » Chez Select, on peut aller beaucoup plus en profondeur lors d’un entretien avec un candidat. Il est alors possible de fournir de la qualité et de témoigner de l’intérêt sincère. Vous pouvez alors demander : « Quel genre de travail voulez-vous faire ? » « Qu’aimez-vous faire ? » Ensuite, je demande toujours ce que le candidat a pensé de l’entretien. Les avis étaient positifs dans 6 des 6 entretiens que j’ai menés.

COMMENT S’EST PASSÉE VOTRE PREMIÈRE JOURNÉE ?

Ma première journée a commencé par un petit-déjeuner avec les collègues. Ce n’était pas seulement « Voici notre nouveau collègue Kevin » et chacun retourne à son travail au bout de 5 minutes. Non, ici, les collègues ont vraiment pris le temps de faire connaissance. Il y a aussi directement un accompagnement et tout un trajet d’accueil. C’est un soulagement. Vous pouvez commencer sereinement et échanger vos attentes et objectifs avec votre supérieur. La barre n’est pas directement mise trop haut, mais elle est déplacée vers le haut au fur et à mesure, en concertation avec vous. Les formations sont aussi un énorme atout.

LES NOUVEAUX COLLABORATEURS SUIVENT EN EFFET UN TRAJET D’ACCUEIL CHEZ SELECT. ILS PARTICIPENT AUSSI À UNE RÉUNION DE KICK-OFF. COMMENT CELA S’EST-IL PASSÉ POUR VOUS ?

C’était passionnant. En une journée, vous rencontrez toutes les autres nouvelles recrues des autres bureaux. Vous remarquez qu’ils ont tous des idées qui se rejoignent, mais avec des nuances différentes. Chacun travaille différemment, mais nous avons tous quelque chose en commun. Nous voulons tous atteindre le même objectif. Nous sommes tous ouverts et chaleureux. Je sais maintenant très bien que chacun au sein du vaste réseau de Select est prêt à apporter son aide. Il n’y a pas vraiment de barrière. Le mode de communication est fantastique.

SELECT ESSAIE ÉGALEMENT D’ENCOURAGER LE RÉSEAUTAGE GRÂCE À UN PROGRAMME DE PARRAINAGE. QUI EST VOTRE PARRAIN OU MARRAINE ?

Ma marraine est Mieke, de l’agence d’Hasselt, une femme épatante qui travaille chez Select depuis longtemps déjà. C’est très précieux d’avoir une marraine comme cela qui ne travaille pas dans le même bureau que vous. Vous pouvez lui poser beaucoup de questions, purement pratiques sur des programmes et systèmes par exemple, mais aussi lui demander comment elle gèrerait tel ou tel problème. C’est de nouveau un parfait exemple de la façon dont tout le réseau Select est ouvert à la communication et la collaboration.

VOUS AVEZ COMMENCÉ DÉBUT JANVIER, COMMENT SE SONT PASSÉES LES PREMIÈRES SEMAINES ?

En réalité, aujourd’hui, ce ne fut pas une très bonne journée. Depuis le premier jour, je remarquais que j’ai un retard par rapport à mes collègues plus expérimentés. Je vais donc encore devoir solidement pédaler mais j’ai toute confiance d’y arriver. Mes collègues me donnent du feed-back permanent, et j’en tiens toujours compte. Le mélange entre jeunes et expérimentés fonctionne bien. Ma supérieure me donne aussi de nombreux conseils. C’est une dirigeante ambitieuse qui transmet clairement ses attentes. J’aime travailler avec ce genre de personnes.

QUELS SONT VOS PROJETS D’AVENIR AU SEIN DE SELECT ?

Continuer à progresser. Les formations, les séminaires. On investit vraiment beaucoup dans l’aspect humain de l’entreprise. Ici, je vais réellement pouvoir apprendre mon métier, et bien plus encore. Ces dernières semaines, j’ai d’ailleurs déjà appris beaucoup plus qu’au cours de toute mon expérience professionnelle précédente. Je ne pouvais souvent compter que sur moi-même. Je suis de nature assez débrouillarde mais l’aide qui vient de tous les côtés est l’exemple parfait de la chaleur et de l’ouverture qui règnent chez Select.

Actuele blog artikelen

Plus de blogs